«La course, c'est la vie.
Avant et après il n’y a que l'attente».

Michael Delaney (Steve McQueen)

Dans les couleurs du pétrolier américain Gulf, bleu ciel et orange, cette 917 est sans doute la plus emblématique de tous les temps.

Détails et fonctionnalités

Il s'agit d'une reproduction fidèle de la voiture du film mythique Le Mans de Steve McQueen.

Porsche 917KH

La Porsche 917 est une légende de la course automobile - la voiture de course Porsche la plus puissante et la plus rapide à ce jour, dotée d'un moteur douze cylindres refroidi par air dont la puissance en 1970 était imposante : 580 ch à 8 300 tr/min. Avec un palmarès impressionnant, la 917 est responsable de la transformation de la marque allemande en une force qui a dominé la scène des courses d'endurance du début des années 1970 jusqu'au milieu des années 1990.

Spécifications

Longueur : 536mm
Largeur : 254mm
Hauteur : 130mm
Hauteur avec l'arrière ouvert : 260-350mm
Échelle : 1/8
Matériaux : Ce modèle en métal moulé sous pression comprend de l'électronique et des pièces en ABS.

Nombre de pièces : 600 environ.

Toutes les pièces sont livrées peintes - aucune peinture n'est nécessaire.

Caractéristiques

  • Moteur 12 cylindres V 180 fidèlement reproduit
  • Les portes papillon s'ouvrent pour dévoiler le cockpit
  • Le volant fait tourner les roues
  • Suspension active
  • Phares, feux arrière et éclairage intérieur entièrement fonctionnels
  • Pneus de course Firestone
  • L'arrière s'ouvre pour révéler le moteur avec deux positions de fixation

Tout est dans les détails

Détails exceptionnels que vous obtenez uniquement à l’échelle 1/8

PORTES PAPILLON

Les portes papillon s'ouvrent pour révéler l'intérieur

BOUTONS

Tableau de bord avec boutons étiquetés

COMMANDES ÉLECTRIQUES

Phares qui s'allument

PIÈCES MÉTALLIQUES

Fabriquées à partir de matériaux de haute-qualité comme les pièces de métal moulé sous pression, photogravées ou en ABS

MOTEUR AUTHENTIQUE

Le coffre s'ouvre pour révéler le moteur réaliste de 12 cylindres V180

ALLUMAGE DES FEUX ARRIÈRE

Les feux de freinage s'allument en appuyant sur les freins.

Vidéo

Choisissez un moyen de paiement

L’envoi de votre premier pack avec les premières étapes de votre assemblage sera fait une fois votre commande placée. Ensuite, les envois seront effectués chaque mois pendant 11 mois. Vous serez prélevés mensuellement.

Alternativement, vous pouvez choisir un kit complet, un démarrage accéléré ou le plan de 24 mois – cliquez ici pour plus d'info.


(Frais de port par pack : 12,99 €)

Votre commande sera en € Euro

 

Présentoir

Incluez un présentoir en répartissant le coût sur vos packs mensuels. Ajoutez 14,58 € par mois pour l'inclure.


Choisissez simplement le bouton d’option « Maquette + Présentoir » ci-dessous.

Boîte n°1 69,99 € seulement

puis 139,99 € par mois

Ajoutez 14,58 € par mois pour inclure le présentoir

Boîte n°1 69,99 € seulement

puis 74,99 € par mois

Boîtes n°1-6 749 € seulement

puis 139,99 € par moi

Boîtes 1-12

Les 12 boîtes en une seule fois !

L'histoire de la Porsche 917KH

Une icône de la course automobile

Il y a eu 12 châssis de Porsche 917KH construits entre 1970 et 1971. Votre modèle est basé sur le châssis 917-022. Construite en 1969, elle a été convertie en modèle Kurzheck (KH) pour la saison de course 1970. La voiture a ensuite été achetée par la société de production de Steve McQueen pour le tournage du film Le Mans.

Après le tournage, la voiture a été pilotée lors de la saison 1971 par Reinhold Joest et son copilote Willi Kauhsen. En 1975, Brian Redman a acheté la voiture qu'il avait pilotée aux côtés de Jo Siffert en 1970 au Mans. Quelques années plus tard, elle a été vendue à Richard Attwood, vainqueur du Mans en 1970, qui a présenté la 917KH lors de divers événements.

La naissance d'une légende

Lorsque la Commission Sportive Internationale (CSI) annonce que le Championnat du monde des marques pour les années 1968 à 1971 sera disputé par des prototypes de trois litres du Groupe 6, Porsche décide de profiter de cette nouvelle réglementation avec un seul objectif : remporter sa première victoire au classement général des 24 Heures du Mans.

Sous la direction de Ferdinand Piëch et Helmuth Bott, la Porsche 917 est conçue par l'ingénieur en chef Hans Mezger, qui met au point un nouveau moteur de 4,5 litres refroidi par air pour le projet. De nombreux autres éléments de conception innovants ont été utilisés pour réduire le poids et accueillir un moteur plus gros, comme le cadre tubulaire de la voiture elle-même, utilisé pour acheminer l'huile vers le refroidisseur avant.

Les performances initiales de la 917 au Mans en 1969 n'ont pas été à la hauteur des espérances de Porsche mais elles ont été rapidement rectifiées l'année suivante lors de la compétition de 1970. Lors des essais, l'ingénieur en chef de l'équipe John Wyer Automotive (JWA) Gulf Team, John Horsman, avait repéré des moucherons morts sur la carrosserie de la voiture. L’arrière de la 917 était propre, suggérant que l'air ne passait pas au-dessus de l'arrière de la voiture. Par conséquent, une modification a été apportée qui a donné à la 917 un arrière raccourci et une force d'appui plus que nécessaire.

Le nouveau modèle est appelé 917KH, le Kurzheck (ce qui signifie "courte queue").

Le samedi 13 juin 1970, JWA entre au Mans avec la 917KH dans trois versions différentes de la célèbre livrée de Gulf Oil : bleu ciel avec une bande orange à l'avant et sous la carrosserie pour Jo Siffert-Brian Redman (#20), bleu ciel avec une bande orange pour Pedro Rodríguez-Leo Kinnunen (n°21) et bleu ciel et toit orange pour David Hobbs-Mike Hailwood (n°22). Considérés comme les favoris, ils s'étaient qualifiés en troisième position (n°20), en cinquième position (n°21), en dixième position (n°22) mais ils ont été contraints à l'abandon en milieu de course. Rodríguez et Siffert ont connu des problèmes de moteur après 4 heures et 12 heures respectivement, et Hailwood a été victime d'un incident 5 heures après le début de la course.

La course a été remportée par Richard Attwood et Hans Hermann dans leur Porsche 917KH pour l'équipe Porsche Salzburg. Porsche remporte ainsi sa première victoire finale au Mans.

Au même moment, le tournage du nouveau film de Steve McQueen, Le Mans, était en cours, s’agissant d'un film sur la plus grande course du monde. L'équipe à l'origine du film avait mis au point de nouvelles méthodes pour filmer les voitures et avait obtenu l'autorisation de constituer des équipes de tournage pour filmer la compétition du Mans de 1970. En utilisant les images de la course, le film incorporait à la fois un mélange de prises de vue de courses réelles avec celles de cascades ayant pour but de donner vie à la vision de McQueen.

Solar Productions, la société de production de McQueen, a acheté une 917KH (châssis 917-022) pour les besoins du film, tandis que Jo Siffert a prêté la sienne à McQueen (châssis 917-024-2), catapultant la voiture au rang de vedette lors de la sortie du film en 1971. La même année, la 917-024-2 a pris la tête du cortège funèbre lors du décès prématuré et triste de Jo Siffert avant d'être vendue à un collectionneur privé. Après la vente, la voiture a disparu pendant près de 30 ans.

En 2001, la 917-024-2 a refait surface après avoir été découverte dans un hangar au fin fond de la campagne française. Presque entièrement inchangée depuis qu'elle a été confiée à Siffert, avec même la roue de secours d'origine, la pile à combustible Firestone et les pneus Firestone Super Sports GP toujours en place, il s'agit sans aucun doute de l'une des plus belles trouvailles de grange jamais réalisées. Après une restauration complète effectuée par le spécialiste Graber Sportgarage en Suisse, la Porsche 917KH a été vendue aux enchères en Californie pour un montant record de 14 080 000 dollars (10 421 909 £) le 18 août 2017.

Fiche technique

Type de voiture: coupé 2 portes

Poids à vide: 800kg

Dimensions: 4120 mm de long, 1980 mm de largeur, 940 mm de hauteur

Empattement: 2300 mm

Puissance: 630 bhp 520ch à 8000 tr/min

Couple: 589 Nm

Type de moteur: V12 (180˚)

Puissance: 426 kW (580 PS)

Boîte de vitesse: manuelle à 5 rapports

Configuration: moteur arrière central, traction arrière

Vitesse maximale: 360 km/h
0-100km/h: 2.7sec
0-200km/h: 5.3sec

Anecdotes à propos du film

Passionné de course automobile, Steve McQueen voulait participer aux 24 heures du Mans mais les producteurs du film ne lui ont pas donné la permission. Sa Porsche 908 a néanmoins participé à la course avec trois caméras attachées pour filmer les séquences "en direct" du film. Malgré les arrêts fréquents pour changer de pellicule, la modification de l'aérodynamique et le poids supplémentaire, la voiture a réussi à terminer à la neuvième place. Cependant, elle n'a pas été classée car elle n'a pas parcouru la distance minimale requise en raison des arrêts pour changer de bobine.

À l'origine, Steve McQueen avait demandé à John Sturges de réaliser le film mais les deux hommes ne parvinrent pas à se mettre d'accord quant à la direction. Sturges voulait réaliser un film hollywoodien plus conventionnel, centré sur les relations entre les pilotes avec une fin optimiste, tandis que McQueen était plus intéressé par la réalisation d'un documentaire sur les courses automobiles qui ferait des voitures les vedettes du film. Lee H. Katzin a réalisé le film, qui est célèbre pour ne comporter aucun dialogue audible de la part des personnages pendant les 37 premières minutes du film.

Suite à l'annulation du contrat de Warner Bros avec McQueen, Cinema Center Films a repris la production. Ils ont envisagé d'arrêter complètement le projet mais ont finalement conclu un accord avec Steve McQueen, qui a renoncé non seulement à son salaire, à son pourcentage sur les bénéfices mais aussi à son emprise sur le film afin de pouvoir le terminer.

Ne ratez jamais rien

Restez au courant des dernières nouvelles et des idées d'Agora Models en vous inscrivant à Scale Up, notre Newsletter mensuelle. Nous vous tiendrons au courant sur tous nos nouveaux développements de modèles, nous vous donnerons des avant-premières et des aperçus à l’avance ainsi que de brefs détails sur ce qui est actuellement disponible en vente.

Ceci n’est pas un jouet. Ne convient pas aux enfants de moins de 14 ans en raison de la présence de petites pièces. La supervision d’un adulte est nécessaire.

ATTENTION: l’assemblage de certaines pièces se fait au moyen d’aimants. Ces aimants peuvent blesser grièvement si on les avale. À tenir hors de portée des enfants. Consultez un médecin immédiatement en cas d’ingestion même suspectée.